Lot 538:

Bishop of Autun, politician, diplomat. Letter aut. signed "T" to Banker Olive in New York. Philadelphia, March 15, 1795....

1 800 2 000
Bishop of Autun, politician, diplomat. Letter aut. signed "T" to Banker Olive in New York. Philadelphia, March 15, 1795. 2 pp. in-4. Very rare letter of Talleyrand in exile in the United States. He recommends a friend of the banker who leaves for Hamburg, then gives news from Europe and various recommendations on trade and their business Provenance: From the Collection of Michel Poniatowski. Charles-Maurice de TALLEYRAND. 1754-1838. Evêque d’Autun, homme politique, diplomate. Lettre aut. signée « T » au banquier Olive, à New-York. Philadelphie, 15 mars 1795. 2 pp. in-4. Très rare lettre de Talleyrand en exil aux Etats-Unis. Il recommande un ami du banquier qui part pour Hambourg, puis donne des nouvelles d’Europe et diverses recommandations sur le commerce et leurs affaires. Talleyrand transmet une lettre du consul général pour son ami qui va à Hambourg. Si Mr Desbassaings n’est pas embarqué remettez la lui ; s’il est embarqué renvoyez la moi : nous avons ici dans la semaine prochaine un batiment qui part pour Hambourg. Cette lettre seroit une tres bonne recommandation pour Mr Desbassaings auprès du chargé d’affaires de France en Allemagne, ce qui pourroit lui être de quelque utilité. – Mr Swan part d’ici positivement de demain en huit, et avec lui s’en vont tous les moyens d’argent de la légation : ainsi soyez assez bon pour dire tout ce qui est le plus près des injures à l’engourdi consul de New York pour le faire finir : proposez lui de décider avec lui la question. Vis à vis du consul general il n’y aura point de difficultés (…). Talleyrand n’a pas de nouvelles d’Europe ; il ajoute : mais il paroit que les troupes angloises sont arrivées à la Barbade au nombre de 1600 hommes. Il demande enfin en p.s. : Est ce que les prix des caffés et sucres à Hambourg ne font pas penser tous les feseurs de New York à des expéditions pour Hambourg ; ici on y pense assez sérieusement : mais l’argent ce diable d’argent est employé de tous les cotés, et personne n’en a pour faire des affaires de commerce d’une manière et dans une ligne raisonnable (…). Provenance : De la Collection de Michel Poniatowski. Correspondance publiée par Poniatowski in Talleyrand aux Etats-Unis, p. 526.
Do not miss the latest news on our initiatives and our auctions
|
© 2017-2022 Hermitage Fine Art
CONTACT
Hermitage Fine Art

CALL US +377 9 777 39 80

EMAIL info@hermitagefineart.com

OFFICE Le Park Palace, Avenue de la Costa, 98000, Monaco