Lot 541:
JAMES WATT (1736-1819) Lettre autographe signée à M. Fermin de Tastet
Truro, Cornwall, 17 septembre 1792. 1 pp. bi-feuillet in-4, adresses au verso, marques postales. En anglais. Lettre évoquant avec effroi les derniers événements de la Révolution française. Lui assurant avoir bien reçu sa lettre, il y a plusieurs jours déjà, mais n'a pu lui répondre depuis. Il a demandé à Malcom de faire passer sa correspondance à Don Joaquin qui va étudier le contenu et le détail de ses demandes. Dès son retour à la maison, il écrira à Logan pour qu'il fasse suivre les instruments qu'il souhaite avoir. Watt est horrifié par les événements qui viennent de se produire en France [massacres de septembre], véritable atteinte à la liberté. … We shall write to Logan as soon as return home & shall then trouble you to forward to him the instruments he wants. We are extremely shocked at the late barbarians murders in France and fear still worse consequences from their unbridled licentious regs... James Watt, ingénieur mécanicien et mathématicien écossais, a fait de la machine à vapeur le véritable moteur de la civilisation industrielle, en apportant à la machine de Thomas Newcomen des perfectionnements fondamentaux. La machine à vapeur permet alors une production d'énergie capitale pour le développement industriel. En 1775, il s'associe à l'entrepreneur Matthew Boulton qui le financera pour fabriquer, à partir de 1776, des machines à vapeur pour lesquelles il a déposé des brevets dès 1769. James Watt, est aussi l’inventeur d’une presse à copier les lettres qui permet aux associés de faire des “lettres de copie”, fac-similés durables et lisibles de documents originaux et de les conserver dans un registre. (Brevet 1780). Matthew Boulton (1728-1809) appliqua la vapeur aux machines de frappe de pièces de monnaie (capable de frapper de 70 à 85 pièces par minute), obtenant un brevet en 1790. Il a fabriqué de grandes quantités de pièces pour la Compagnie des Indes orientales et a également fourni des machines à la Monnaie royale Watt et Boulton deviennent tous deux membres de la “Royal Society of Edinburgh” en 1785. Massacres de septembre 1792 Eclatant dans un contexte d’invasion austro-prussienne, la suite d’exécutions sommaires perpétrées du 2 au 7 septembre 1792 au sein de plusieurs prisons de Paris où les “septembriseurs” y massacrent les occupants, compte parmi les sommets de la violence révolutionnaire. Le 20 septembre 1792, la bataille de Valmy, remportée par le général Dumouriez, est la première victoire des troupes révolutionnaires françaises contre celles de Léopold II d’Autriche et de Frédéric-Guillaume II de Prusse. Pour la première fois, la France de la Révolution triomphe des monarchies européennes. Et le lendemain 21 septembre, la Convention nationale, réunie pour la première fois, « décrète à l’unanimité que la royauté est abolie en France. » Le pas est franchi. Sur proposition de Danton, la “République française” est proclamée par la Convention, le 22 septembre 1792, à compter de ce jour, les actes publics seront datés de “l’an premier de la République française”.
Ne ratez pas les dernières nouvelles sur nos initiatives et nos ventes aux enchères.
|
© 2017-2021 Hermitage Fine Art
CONTACT
Hermitage Fine Art

APPELEZ-NOUS +377 9 777 39 80

EMAIL info@hermitagefineart.com

BUREAU Le Park Palace, Avenue de la Costa, 98000, Monaco