Лот 832:
300 400

GUILLAUME ALEXANDRE TRONSON DU COUDRAY (1750-1798)
Plaidoyer du citoyen G.A. Tronson-Ducoudray. Dans l’affaire du Comité révolutionnaire de Nantes. 1975.

Paris: Desenne, 1795. 20х12,5 cm. Après la chute de Robespierre, les 132 notables nantais (que les mauvais traitements ont réduit à 94), expédiés par Jean-Baptiste Carrier devant le tribunal révolutionnaire de Paris, exigent d’être jugés. L’instruction se retourne contre les membres du comité révolutionnaire de Nantes. Guillaume Alexandre Tronson du Coudray (1750-1798), avocat de Marie-Antoinette, plaide alors pour deux co-accusés de Jean-Baptiste Carrier, Proust et Vicq, qu’il estime innocents. L’acte d’accusation des membres du comité révolutionnaire de Nantes est porté à la connaissance du public le 16 octobre 1794: malversations, dilapidations, vols, brigandages, abus d’autorité, immoralité, abus de pouvoir, meurtres et assassinats, etc.