Лот 706:
350 500

DOUGLAS (ALFRED BRUCE). 1870-1945. Autograph letter signed to the Marquise de Croizier, Sabine Cogordan. DOUGLAS (ALFRED BRUCE). 1870-1945. Lettre autographe signée à la Marquise de Croizier, Sabine Cogordan.

Hove (Sussex in England), October 25, 1935. 2 pp. in-4. «I am very sorry to be obliged to tell you that my beloved mother… is very ill, &, unless she is better tomorrow, I am afraid I must put off the pleasure of seeing you tomorrow. My mother was 90 last may and has been an invalid for a long time… ; but only yesterday when I saw her, she seemed quite well (comparatively) & cheerful. But she had an attack in the early hours of this morning and the doctor says he does not think that she can get over it. She might easily die tonight & she was given extreme unction this afternoon…”. Lord Alfred Bruce Douglas was a British poet and journalist best known as the lover of Oscar Wilde. Hove (Sussex en Angleterre), 25 octobre 1935. 2 pp. in-4. “Je suis vraiment désolé d’être oblige de vous direque ma mère bien-aimée... est très malade, &, à moins qu’elle aille mieux demain, je crains de devoir renoncer au plaisir de vous voir demain. Ma mère a eu 90 ans en mai dernier et est invalide depuis longtemps... ; mais hier encore quand je l’ai vue, elle semblait aller bien (comparativement) et être gaie. Mais elle a eu une attaque aux petites heures de ce matin et le docteur dit qu’il ne croit pas qu’elle puisse s’en sortir. Il pourrait aisément arriver qu’elle meure ce soir & elle a reçu l’extrême onction cet après-midi... ». Lord Alfred Douglas, poète anglais surnommé Bosie « joli garçon » par ses proches, est notamment connu pour ses amitiés masculines et ses amours avec l'écrivain Oscar Wilde. Leur relation qui débuta en été 1891, se prolongera par intermittences jusqu’à la mort de Wilde à Paris en 1900. En 1934, Alfred Douglas se querella avec Maurice Rostand au sujet de la pièce de celui-ci, Le Procès d'Oscar Wilde, dans laquelle il était présenté comme ayant abandonné Wilde, et ce fut la marquise de Croizier, anglophile convaincue et en relation avec diverses personnalités anglaises, qui permit la réconciliation des deux auteurs.