Lot 583:
GUY DE MAUPASSANT (1850-1893) “Coco”, manuscrit autographe signé
Rare manuscrit qui a servi à l’impression dans le journal quotidien littéraire et politique français “Le Gaulois” du 21 janvier 1884. Cette nouvelle relate l’histoire de Coco, un vieux cheval dont Isidore Duval, un garçon de quinze ans, est chargé de s’occuper, bien malgré lui. Les gens de la ferme en profitent donc pour taquiner et faire enrager Isidore qui détourne alors sa colère contre le cheval et fait mourir de faim le pauvre animal. Comme L’Ane, comme Pierrot, ce conte fait partie des œuvres à travers lesquelles Maupassant évoque les animaux livrés aux cruautés de l’homme. Coco sera repris par la suite, dans bien d’autres journaux et inséré dans l’édition de son recueil “Contes du jour et de la nuit” paru en 1885. Provenance : Pierre Bergé, 16/06/2003 Guy de Maupassant, “Contes du jour et de la nuit”, Editeur Marpon et E. Flammarion, Illustrations de P. Cousturier, 1885. “Coco”, p. 187-196. COCO. Extrait du texte publié. “Dans tout le pays environnant on appelait la ferme des Lucas “la Métairie”. On n’aurait su dire pourquoi. Les paysans, sans doute, attachaient à ce mot “métairie” une idée de richesse et de grandeur, car cette ferme était assurément la plus vaste, la plus opulente et la plus ordonnée de la contrée. La cour, immense, entourée de cinq rangs d’arbres magnifiques pour abriter contre le vent violent de la plaine les pommiers trapus et délicats, enfermait de longs bâtiments couverts en tuiles pour conserver les fourrages et les grains, de belles étables bâties en silex, des écuries pour trente chevaux, et une maison d’habitation en brique rouge, qui ressemblait à un petit château. Les fumiers étaient bien tenus ; les chiens de garde habitaient en des niches, un peuple de volailles circulait dans l’herbe haute. Chaque midi, quinze personnes, maîtres, valets et servantes, prenaient place autour de la longue table de cuisine où fumait la soupe dans un vase de faïence à fleurs bleues. Les bêtes, chevaux, vaches, porcs et moutons, étaient grasses, soignées et propres ; et maître Lucas, un grand homme qui prenait du ventre, faisait sa ronde trois fois par jour, veillant sur tout et pensant à tout. On conservait, par charité, dans le fond de l’écurie, un très vieux cheval blanc que la maîtresse voulait nourrir jusqu’à sa mort naturelle, parce qu’elle l’avait élevé, gardé toujours, et qu’il lui rappelait des souvenirs…..” Henry-René-Albert-Guy de Maupassant est un écrivain et journaliste littéraire français du XIXème siècle, auteur de contes, romans et nouvelles. Il appartient au mouvement réaliste et naturaliste avec une dimension fantastique dans plusieurs récits
Ne ratez pas les dernières nouvelles sur nos initiatives et nos ventes aux enchères.
|
© 2017-2021 Hermitage Fine Art
CONTACT
Hermitage Fine Art

APPELEZ-NOUS +377 9 777 39 80

EMAIL info@hermitagefineart.com

BUREAU Le Park Palace, Avenue de la Costa, 98000, Monaco