Lot 543:
Charles Maurice de TALLEYRAND. 1754-1838.
Bishop of Autun, politician, diplomat. 2 Autograph letters to Louis de Talleyrand-Perigord. Rochecotte, (June-July 1830)...
Bishop of Autun, politician, diplomat. 2 Autograph letters to Louis de Talleyrand-Perigord. Rochecotte, (June-July 1830). 5 pp. ½ on bi-sheet in-8. Correspondence about Edmond de Talleyrand (nephew of Charles-Maurice, father of Louis) whose behavior he deplores, refusing his help. Charles-Maurice de TALLEYRAND. 1754-1838. Evêque d’Autun, homme politique, diplomate. 2 Lettre aut. à Louis de Talleyrand-Perigord. Rochecotte, (juin-juillet 1830). 5 pp. ½ sur bi-feuillet in-8.Correspondance à propos d’Edmond de Talleyrand (neveu de Charles-Maurice, père de Louis) dont il déplore la conduite, lui refusant son aide. Je ne comprends pas plus que toi la lettre de Mr de Launay. Le fait est que j’ai une lettre de Mr de Montrond (…) dans laquelle il y dit qu’Edmond est sorti de prison et que les choses ont été arrangées de manière qu’il n’y aurait à payer au dos d’Edmond que quarante à quarante deux mille francs. Il me semble qu’il faut ne pas répondre (…) et attendre la réponse que te fera le duc de Laval. Le mot d’appoint qui est dans la lettre l’engagera à s’expliquer. Du reste, il n’y a rien à faire ni à dire de notre part (…). Talleyrand a une pensée affectueuse pour Alix [Alix de Montmorency, épouse de Louis qui est en ceinte] avant d’évoquer sa santé ; Mon œil va mieux mais il exige encore beaucoup de ménagemens (…). A la suite de la lettre, quelques lignes autographes de la duchesse de Dino, adressant quelques recommandations. Dans une autre lettre, Talleyrand est rassuré du départ d’Edmond : (…) Il ya eu bien de la légèreté dans tous les retards (…). Je t’avoue que j’ai été extrêmement tourmenté pendant tout le tems que je t’ai cru à Paris ; et que je ne serai tout à fait tranquille que quand je le saurai hors du territoire français. A présent, ce que nous devons éviter, c’est de demander ou d’entendre ce que l’on dit sur ses affaires. On a voulu se cacher de nous ; il faut rester à l’écart et je crois que c’est, au point où en sont les choses, dans ta position comme dans la mienne, Dieu veuille que nous n’ayons plus à entendre encore parler de quelqu’esclandre. En Espagne, j’en serais sûr, mais en Italie, je le suis moins (…). Il fait part ensuite de sa santé et de son séjour à Rochecotte chez la duchesse de Dino.
© 2017-2019 Hermitage Fine Art
CONTACT
Hermitage Fine Art

CALL US +377 9 777 39 80

EMAIL info@hermitagefineart.com

OFFICE Le Park Palace, Avenue de la Costa, 98000, Monaco